Chemin de Saint-Jacques de Compostelle, par où commencer ?

 

Tous les chemins mènent à Santiago, mais lequel choisir ?

Mon chemin de Compostelle n'emprunte pas les voies classiques et passe par de nombreuses variantes par les montagnes et autres détours qui ont de mon point de vue un intérêt historique et/ou religieux, comme le Sanctuaire de Rocamadour, l'Abbatiale de La Romieu, le sanctuaire de Notre Dame de Muret à Lendresse etc…

Je tente de marcher modestement dans les pas et au rythme des pèlerins du Moyen Age. 

 

Dès que mon emploi du temps me le permet, je réalise des étapes de 200 à 300 km à pied en toute autonomie.

Lors de mon premier départ en 2013, j'ai choisi de partir de la France, du Puy en Velay par la Via Podiensis qui suit le sentier de grande randonnée GR 65 jusqu'à Saint-Jean-Pied-de-Port. A partir de ce grand carrefour qui draine des milliers de pèlerins, j'ai préféré emprunter des itinéraires moins fréquentés, en traversant le Pays basque français puis espagnol à travers les montagnes.

 

Ce n'est qu'en juillet 2017 que j'ai rejoint en Espagne la ville de Burgos sur la voie principale du Camino Frances, où m'attendait deux ans plus tard la traversée du fameux plateau de la Meseta, ma dernière étape à ce jour.

Durant la pandémie de coronavirus (COVID-19), j'ai décidé de rester en France et d'entamer la boucle que j'avais initialement prévue pour le chemin du retour. Je suis donc parti en juillet 2020 du Puy en Velay pour suivre cette fois-ci le chemin de Stevenson en passant par le Mont Lozère et en août 2021  le chemin de Saint Guilhem en passant par le Mont Aigoual.

 

En attendant de pouvoir reprendre mon pèlerinage vers Compostelle en Espagne, là où je l'avais laissé en juin 2019 en Castille y Léon,  j'envisage de rejoindre la chaîne des Pyrénées.

 

Mon aventure est donc loin d'être terminée !!! Malgré mes 2000 km parcourus à pied, j'ai le sentiment que mon chemin ne fait que commencer...

Comme l'a si bien écrit l'écrivain Brésilien Fernando Sabino :

"De tout, il resta trois choses :

la certitude que tout était en train de commencer,

la certitude qu'il fallait continuer,

la certitude que cela serait interrompu avant que d'être terminé.

Faire de l'interrogation un nouveau chemin.

Faire de la chute un pas de danse.

Faire de la peur un escalier,

du rêve, un pont,

de la recherche une rencontre..."


Et si à votre tour, vous envisagez de prendre vos bâtons de pèlerin, quelle serait votre ville de départ ?

Dans les pages suivantes vous pourrez voir la description de toutes mes étapes et itinéraires vers Compostelle avec les photos et vues à vol d'oiseau et bien plus encore...

 

Pour décrocher la lune, il faut au moins viser les étoiles.

 

ULTREIA !!!

Lionel de Compostelle

instagram, facebook, twitter, youtube, pinterest,

compostelle-autrement.com

 

Plus de vidéos sur mon compte You Tube